Dans l’engagement à une ville et un terrain naissent des initiatives que cette jeune entreprise de Segorbe a été lancée : Segortur S.L.

Teresa Blasco, Jose Luis Calpe et Luis Blasco sont partenaires – et aussi une famille-cette compagnie a commencé en 2005 à gérer les appartements La Belluga qui sont attachés à ce qui est maintenant le Musée de l’huile de Segorbe. En 2006, avec l’ouverture du Musée lui-même, ils sont devenus les guides officiels accrédités du musée. Pour promouvoir un tourisme de qualité, et pour ses travaux, le Musée de l’huile a reçu le prix pour le tourisme en 2008, prix offert par la mairie de Segorbe et par l’Office du tourisme.

Si quelque chose attire l’œil dans cette jeune société c’est la vitalité qu’ils mettent dans leurs projets. Nous voulons vraiment promouvoir Segorbe, et non seulement le patrimoine religieux-artistique – ce qui est déjà beaucoup – mais aussi faire connaître son patrimoine gastronomique et son agriculture ; « est dire, mettre toutes les ressources Segorbe en valeur, » dit Teresa.

La célébration de la lumière de l’Imáqenes en l’an 2000 a servi comme un élan à l’honneur de Segorbe. Des milliers de visiteurs affluent vers la capitale de l’Alto Palancia et depuis une revitalisation subventionnée par le ministère du tourisme et le Conseil municipal de Segorbe. Avec le regroupement des entrepreneurs touristiques tout cela a servi à relancer le tourisme à Segorbe.

Comme les gestionnaires de l’immeuble La Belluga – un ancien moulin, qui abrite le Musée de l’huile et des appartements ruraux, ont fait un pas de plus. Ils sont reconnus comme guide touristique Castellón – bien qu’ils fonctionnent à Valence – et au sein du Musée sont guide de leurs installations ainsi que du moulin et de la presse, entre autres instruments. Ils possèdent un magasin où ils l’offrent des produits typiques de la zone dont certains d’entre eux écologique.

Si les visites sont effectuées avec les enfants, le Musée possède plusieurs activités interactives, où grâce à des installations audiovisuelles explique le processus d’élaboration d’une huile de manière didactique – produit lié à la région – et divertissant : en fait, en 2008, le Musée de l’huile de Segorbe a reçu le premier prix national pour la promotion et la diffusion de la culture de l’Olivier, décerné par l’Association espagnole des municipalités de l’olive (AEMUS). D’autre part, la boutique du Musée est une véritable fenêtre à des produits qui sont produits dans la région : jambons, fromages, pâtés et métiers d’art du bois, entre autres.

Et c’est dans cette ligne où commence un nouveau projet Segortur. Ils ont été lancés sur le marché du gourmet avec un produit artisanal : L’huile La Belluga. Une huile de l’auteur, élaboré avec les variétés de Sierra Espadán : 80 % de la serrana d’Espadán et le reste de borriolenca et arbequina. Ils sont maintenant au stade de la commercialisation, il y a à peine trois mois qu’elle aurait été lancé et déjà vous pouvez la trouver dans les magasins de Segorbe et Barcelone, en attente pour le distribuer dans les magasins delicatessen de Valence.

Depuis segortur la ville s’est ouvert au public et lui a aussi permis d’être sur la carte des routes de la communauté de Valence qui ne doivent pas être perdue.

 

Descarga Noticia